Jodhpur, la cité bleue

Comme on vous l’a dit, il y a vraiment peu de touristes en Inde. Dans la première auberge que nous prenons, nous retrouvons Alexis et son frère et partons ensemble visiter la forteresse de Mehrangarh. Edifiée au XVème siècle, les maharajas y vécurent jusqu’au début du XXème siècle. Cette forteresse est riche en histoire : nous développons nos connaissances sur la civilisation Rajpoute. A travers les meurtrières, on y découvre des milliers de maisons bleues. A l’origine, la couleur vient de l’héritage de Krishna, dieu de l’amour au corps bleu vénéré par les Brahmanes. Cette tradition perdure d’autant que cette couleur repousse les moustiques.

91

105

108

114

88

55

66

21

28

L’après-midi, nous nous baladons dans la ville et tentons pour la première fois la « machine à diarrhée ». En simple, c’est un rouleau qui compresse les cannes à sucre pour en extraire le jus. Nos papilles apprécient le goût et après neuf mois de voyage nos intestins ont finalement plutôt bien résisté.

29

Le soir, nous dînons dans un restaurant branché de la ville qui fait aussi discothèque. Il faut comprendre : clientèle exclusivement masculine, fermeture du bar à 22h et extinction des feux à 23h. Sur le chemin du retour, nous sommes stoppés par une cérémonie religieuse brahmane. Nous nous invitons d’ailleurs chez le maître de cérémonie quelques minutes, finalement très fier de nous faire découvrir sa maison.

92

32

33

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s