Yangon, premiers pas en Birmanie (Myanmar)

La frontière terrestre entre la Birmanie et la Thaïlande étant fermée aux touristes, nous sommes contraints de prendre l’avion (fait rare !) pour rejoindre Yangon. La Birmanie est en effet aux mains d’une junte militaire depuis 1962. Nous ne nous attendons donc pas à trouver un pays très développé, mais notre arrivée à l’aéroport dépasse le cadre de notre imagination: voitures en piteux état importées du Japon dans les années 70 (les birmans roulent à droite avec un volant à droite !), pas d’éclairage dans les rues, peu de magasins et encore moins de supermarchés (pour ne pas dire aucun), routes en mauvais état, encore quelques chevaux comme moyen de locomotion, aucune couverture téléphonique pour les étrangers et connexions internet très limitées. Une navette nous emmène dans une des rares auberges de la ville. Il y a en effet peu d’infrastructures touristiques : seulement 250 000 étrangers par an visitent la Birmanie (dont 70% de Français). Ce chiffre est d’autant plus impressionnant quand on sait que la Corée Du Nord, un des régimes les plus totalitaires au monde, délivre 125 000 visas chaque année.

Après une nuit de repos, nous partons déjeuner sur les bords du lac Kandawagyi et se balader dans le jardin zoologique de la ville. Mais ce dernier a beaucoup moins d’intérêt depuis que les animaux ont été déplacés à Naypyidaw. En effet, en 2005, le gouvernement a transféré la capitale de Yangon à Naypyidaw, en plein centre du pays, pour des raisons « politiques ». Les animaux ont du suivre !

L’après-midi nous visitons la pagode Shwedagon réputée pour être la plus belle du monde. Nous sommes envoutés par ce temple bouddhiste construit il y a plus de 2 500 ans, où de nombreux croyants viennent se recueillir et méditer. Nous admirons les deux gigantesques stûpas en or (visibles depuis l’avion) dont l’un est incrusté de 2 400 pierres précieuses à son sommet, les cloches de plusieurs tonnes, les milliers de Buddhas et les nombreux temples remplis d’offrandes.

Après la visite, nous nous rendons au grand marché de Bogyoke où l’on trouve un peu de tout : antiquités, artisanat et pierres précieuses. La Birmanie est ainsi l’un des pays les plus riches du monde pour les gisements et la production de gemmes (dommage que cela tombe dans la poche du gouvernement). La ville de Mogok, dans le nord du pays, est la capitale mondiale du rubis avec près de 90% de la production. Camille dépense toute sa petite fortune personnelle dans l’achat d’une pierre (3€), qu’elle fait monter sur bague (17€).

Nous n’avons que dix jours en Birmanie, il nous faut donc être efficace. Nous prenons le bus le soir même pour Mandalay, située à 650 km au nord de Yangon.

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s