La région de Mandalay, au cœur des quatre anciennes capitales royales birmanes

Avec 150 monastères et 70 000 moines, la « Cité d’Or » demeure la ville symbole de la foi bouddhiste. Arrivés à 5h du matin, nous trouvons une auberge pour quelques heures supplémentaires de sommeil.
Nous réservons un taxi pour la journée et partons découvrir les quatre anciennes capitales royales. Premier arrêt à Sagaing où nous grimpons jusqu’à la pagode U Ponya d’où nous pouvons admirer un remarquable panorama sur les trente collines alentour. Etape suivante, la ville d’Inwa. A peine descendus du taxi, nous sommes assaillis par des hordes d’enfants qui essaient de nous vendre colliers en jade et cartes postales. Leurs sourires et leur niveau de français (mais aussi d’espagnol, d’anglais, allemand,…) nous font craquer. Nous allons d’ailleurs déjeuner chacun avec un collier autour du cou ! Après le repas, un bac nous débarque sur l’île d’Inwa où nous prenons une carriole pour une balade dans la campagne hors du temps.

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

A Amarâpura, nous admirons le coucher du soleil sur le pont d’U Bein, construit en teck sur 1,2 km de long,. Nous pouvons y observer la vie, la culture et l’âme birmanes. Nous avons beaucoup de succès et sommes pris en photos par les locaux qui n’ont pas l’habitude de voir des touristes !

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Le lendemain, nous allons à Mingun en remontant l’Irrawady. Artère vitale du pays, ce fleuve de 2 710 km de long prend sa source dans les montagnes de l’Himalaya, en Inde, et traverse entièrement le pays du Nord au Sud.
Sur le bateau, nous rencontrons un birman qui a fondé une école il y a quelques années pour enseigner l’anglais et l’informatique aux enfants du village. Gentiment, il nous fait visiter son école et nous en décrit le fonctionnement.

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Ensuite, nous grimpons sur le toit du stûpa inachevé du roi Bodowpaya, qui devait être le plus grand du monde. Bien qu’endommagé par des tremblements de terre, elle reste impressionnante et abriterais toujours une dent de Bouddha.
Le site de Mingun est aussi connu pour posséder la plus grande cloche du monde après celle de Moscou.

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Nous ne perdons pas de temps et partons le soir même pour Bagan en Cargo Bus. Le principe est simple : on charge les marchandises et s’il reste de la place, les passagers peuvent monter. Camille se retrouve avec 10 kg de riz et 5 kg de terre sous son siège. Paul dort sur un sac de pommes de terre. Sous les pieds de Thomas, l’odeur ne permet pas de dire s’il s’agit de poissons séchés ou de fruits trop mûrs. Inutile de préciser que la porte du bus reste ouverte durant le trajet… pratique sur une route de terre, nos habits blancs en ont gardé les traces !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s