Le chemin des Incas : 4 jours de treks à la découverte du Machu Picchu

Jour 1 : Mise en jambe
Après 3h de bus, nous arrivons au Km 82 où débute notre trek. Rencontre avec les guides, Pépé, Mario et Lino. Premier repas préparé par les 14 cuisiniers/porteurs. Première prise de contact avec notre équipe de 20 randonneurs : une norvégienne de 65 ans, deux suédoises, deux français en « voyage d’affaire », deux portugais vivant au Brésil….
Pour le premier jour, le programme est léger, seulement 3 heures de marche et quelques découvertes de ruines incas avant d’arriver à notre premier camp de base. Longue nuit de repos obligatoire sous la tente avant la grosse étape de montagne du lendemain et l’ascension d’un col hors catégorie.

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Jour 2 : Le jour le plus éprouvant
Nous nous attaquons à l’ascension d’un col à 4200 m d’altitude, soit 1000 m de dénivelé depuis notre camp de base. Ce chemin construit par les incas il y a plus de 500 ans et découvert seulement en 1945 est essentiellement construit de hautes marches en pierre. Il avait été détruit par les Incas au moment de la conquête espagnole afin de préserver leurs cités sacrées.
Efforts intenses, taux d’humidité élevé, transpiration abondante, manque d’oxygène, l’ascension n’est pas des plus faciles : il nous faudra plus de 5 heures pour atteindre le second camp de base et un déjeuner bien mérité.
Au programme de l’après-midi, sieste pour Camille et douche dans les cascades d’eau à 5 degrés pour Thomas et moi (ndlr : même le rhume que Thomas traîne depuis 4 jours ne nous fait pas regretter notre escapade givrée).
Nous terminons la journée par quelques jeux et reprenons des forces pour le lendemain.

SONY DSC

SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC

Jour 3 : Le jour le plus long
Réveil à 5h30 après une nuit entière sous la pluie et départ pour plus de 16 km de randonnée à travers la jungle. Découverte d’une flore impressionnante, descente de 3000 marches incas et arrivée dans un camp de base un peu moins rustique. Douches chaudes et bières sont au rendez-vous.
Une petite cérémonie finale nous permet de faire connaissance avec les porteurs. Ce sont majoritairement des paysans qui viennent gagner quelques soles de plus. Voilà plus de 3 jours qu’ils portent plus de 30 kilos sur le dos : tentes ; chaises, tables et nourriture. Pas besoin des explications de notre guide Pépé, ancien porteur, pour imaginer la difficulté de ce travail. Un grand merci à eux pour leur sourire et leur gentillesse.

SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC

Jour 4 : Le jour le plus inoubliable
Nous nous levons à 3h30 pour monter les dernières marches qui mènent à Puerta del Sol, lieu qui surplombe le Machu Picchu, et y admirer le lever du soleil. Malheureusement, le brouillard est une nouvelle fois au rendez-vous (cf Huyana Potosi) et après deux heures d’attente, nous renonçons à l’apercevoir. Nous reprenons alors notre descente vers la cité sacrée. Arrivés sur les lieux, le temps se dégage peu à peu et nous pouvons enfin distinguer cette merveille. Nous entamons une visite guidée du site pendant quelques heures. Resté à l’abandon pendant plus de trois siècles, le Machu Picchu n’a été découvert qu’en 1911 par l’explorateur américain Hiram Bingham. En effet, lors de la colonisation, les Incas avaient caché tous les chemins qui menaient au Machu Picchu pour éviter que les Espagnols ne détruisent la cité. Les Incas (on en parle beaucoup mais ils n’ont régné que 100 ans : 1438-1532) ne communicant que par oral, il est aujourd’hui très difficile de comprendre la véritable histoire du Machu Picchu. Les historiens supposent que 1000 personnes y vivaient, principalement des femmes. Capitale religieuse résidence d’un empereur pour les uns ou lieu de culte consacré aux astres, le mystère est encore présent.

SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC

SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC

Pour clôturer ces 4 jours inoubliables, nous entamons une dernière ascension, celle de Waynapicchu (« montagne jeune » en quechua, contrairement à Machu Picchu qui signifie « montagne ancienne »). Cette montagne domine l’une des 7 merveilles du monde contemporaines et nous offre un magnifique point de vue qui nous console de notre échec à Puerta del Sol.

SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC

Nous rentrons le soir-même à Cusco, émerveillés par ces 4 jours d’aventure. Ce trek restera sûrement l’un de nos meilleurs souvenirs en Amérique Latine. Autrement dit, si vous comptez vous rendre un jour au Pérou, le passage par l’Inca trail est obligatoire et unique (limité à 200 touristes par jour, il faut le réserver plusieurs mois à l’avance).

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s