Puerto Madryn : « la nature à portée de main »

Nous retrouvons la chaleur en arrivant à Puerto Madryn : notre été commence et il va durer 9 mois! Nous profitons de l’après midi pour mettre en place notre expédition des deux prochains jours : il nous faut trouver une voiture et deux passagers pour réduire les coûts. Nous rencontrons deux allemandes prêtes à nous suivre.
Première excursion : rencontre  avec les pingouins de Punta Tumbo.
Après deux tentatives ratées à Punta de Choros et Punta Arenas, les pingouins sont finalement à nos pieds. Et par centaines de milliers. Réfugiés dans des terriers pour pondre et couver leurs œufs, ils sont aujourd’hui habitués à la présence humaine et sont même prioritaires sur le chemin balisé des touristes. Leur nombre et leur proximité rendent cette expérience inoubliable.

SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC

Le soir, bien installés dans notre petite auberge, nous profitons du barbecue pour savourer un délicieux steak argentin.

SONY DSC

Deuxième excursion : rencontre avec les baleines franches de la Péninsule Valdès
Depuis le temps que nos amis backpackers et Camille nous en parlent, il nous est enfin possible d’approcher ces monstres marins . Nous embarquons sur un bateau et partons à leur découverte dans la baie. A l’instar des pingouins, elles arrivent ici en juillet pour donner naissance aux baleineaux (de beaux bébés tout de même de 6 mètres et 3 tonnes) après 12 mois de gestation. Les mâles repartent très rapidement vers l’Antarctique alors que les femelles restent 6 mois supplémentaires pour protéger leur petit.  Nous ne sommes pas déçus par le spectacle. Les baleines, mesurant près de 17 mètres et pesant plus de 30 tonnes, sont au bord de notre embarcation, qui nous semble tout d’un coup bien fragile. La Péninsule Valdès est le seul endroit au monde où le touriste est assuré d’apercevoir des baleines.

SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC

De retour à Puerto Madryn, nous prenons un bus de nuit direction Buenos Aires.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s