Hanoi, le projet encore et toujours

De retour de la baie, nous retrouvons notre famille et partons au cinéma regarder un documentaire sur la condition des ouvrières au Vietnam. Un repas avec nems fait maison et poisson frais finit notre journée. Nous consacrons la journée suivante au projet. Nous nous rendons d’ailleurs au campus France d’Hanoi pour y promouvoir l’EDHEC. A défaut d’étudiants, nous présentons notre projet à la responsable du campus. Cela nous permet malgré tout de prendre conscience que les écoles de commerce ne sont pas une cible des étudiants vietnamiens. Le soir, nous dînons une dernière fois avec les enfants avant de quitter le pays. Nous serions bien restés plus longtemps au Vietnam, mais notre projet nous appelle à Hong Kong. C’est un pays dans lequel nous reviendrons avec plaisir. Merci à toute la famille pour nous avoir accueillis cette semaine. Grâce à vous, nous repartons regonflés à bloc pour ces deux derniers mois de voyage.

Advertisements

La Baie d’Halong, merveille naturelle du monde

Sur les recommandations d’Isabelle et Christophe, nous prenons trois jours pour visiter la Baie d’Halong fluviale. Celle-ci est mondialement connue pour ses milliers de Pain de Sucre qui se jettent dans la mer.
Nous embarquons sur une jonque 5 étoiles avec une vingtaine de personnes dont une équipe de jeunes diplomates anglais et naviguons vers la « surprising cave ».  Après cette visite, nous enchainons sur du sport : exploration de la baie en canoë et plongeon dans la mer depuis le pont de la jonque. La baie est magnifique mais envahie de bateaux, nous ne sommes pas les seuls touristes. Tradition oblige, après le dîner, Karaoké pour tout le groupe. Comme d’habitude, la première heure, personne ne veut prendre le micro. Ensuite, les chansons défilent, les bières s’enchaînent et chacun essaie de chanter plus fort que son voisin. Mention spéciale à Dom et sa version « russe » de Raspoutine qui restera dans les annales de la Baie d’Halong.

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

231180_978683974308_199702062_50509952_6260560_n

SONY DSC

226752_978683679898_199702062_50509932_4275324_n1

227070_978683759738_199702062_50509936_5740042_n1

Le lendemain, nous nous séparons d’une partie du groupe mais restons avec nos amis britishs et mettons le cap sur l’île de Cat Ba. Les recommandations de nos amis d’Hanoi étaient judicieuses : cette partie de la Baie d’Halong beaucoup plus éloignée et moins touristique est encore plus belle. Nous débarquons sur une plage de sable de fin peuplée de singes et admirons le point de vue depuis le haut de ses rochers. A la suite du programme, balade en bicyclette au milieu des rizières et visite d’une « hospital cave », grotte qui abritait les blessés pendant les bombardements américains. Nous passons une superbe journée et nous lions d’amitié avec ces sympathiques rosbifs. Après une nuit sur l’île, nous retrouvons notre jonque et faisons chemin retour vers Hanoi.

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Hanoi, la ville du klaxon

Il ne nous faut pas moins de 26 heures pour rejoindre la capitale vietnamienne depuis le Laos. Heureusement, à notre arrivée, nous sommes accueillis chez des amis des parents de Camille, Isabelle et Christophe, leurs deux enfants Aurélien et Tiphaine et Pharaon, leur magnifique golden. Après un régime de chips de 24 heures nous attend un succulent steak sauce roquefort et une tarte meringuée aux fruits de la passion. Nous retrouvons une atmosphère familiale, ce qui nous fait beaucoup de bien après 7 mois de voyage. Le lendemain, rebelote, des croissants, des pains au chocolat et des vrais espressos nous attendent sur la table du petit déjeuner.

Nous partons ensuite arpenter les rues d’Hanoi et découvrons la richesse de l’artisanat local. Nous en profitons pour faire nos petites emplettes (surprise à notre retour). Après la ville morte de Ventiane, nous apprécions l’agitation de la ville. Traverser une rue est d’ailleurs un sport national : le jeu est de rejoindre l’autre côté en évitant scooter, tuk-tuk, vélo et voiture. On sait quand on s’engage mais on ne sait pas quand on arrive. Le soir, nous buvons quelques bières et rentrons chez nos amis, fatigués par le bruit des klaxons. Dimanche c’est journée culturelle. Visite du musée d’Histoire et du musée d’Ethnographie du Vietnam. Trop de culture tue la culture. Nous partons donc boire un verre au bar du lac Hoan Kiem (qui veut dire « épée restituée ») en compagnie de Tiphaine et Isabelle depuis une terrasse avec une vue plongeante sur le centre.

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC