Le jour de l’an à Sydney, the place to be…or not

Le feu d’artifice de Sydney est réputé être le plus beau du monde, 1 million de personnes se rendent à Sydney pour l’événement. En bons touristes, nous nous rendons au Botanic Garden, parc connu pour être l’endroit idéal pour admirer les feux, dès 1h de l’après-midi. Nous ne sommes pas les seuls à avoir eu cette idée, il nous faudra deux heures de queue pour atteindre les portes d’entrée du parc.

IMG_0981

Il ne nous reste plus que 9h à attendre sur place avant le début du spectacle ! Une sieste, des parties de carte et quelques bières animent notre après-midi.

L’heure fatidique approche…. Trois…Deux…Un…Bonne année !! Comme dans tout jardin, il y a des arbres, on admire donc le feu entre deux branches et un tronc. Et au bout de 15 minutes, c’est déjà la fin. Camille en ressort EMERVEILLEE…, les garçons en attendaient plus. Ce n’est pas grave, on va se rattraper sur la soirée…

img_1031

Malheureusement, tous les bars sont fermés ou sans ambiance. Après 30 minutes de marche, nous finissons la soirée dans un bar très local qui ne restera pas dans nos mémoires.

img_1042

img_1041

Pour que cette soirée ne s’arrête jamais, nous décidons de prendre un bus pour nous rendre à la mer à 6h du matin. Epuisés, nous nous effondrons sur la plage, le marchand de sable est passé !

Au réveil, affamés, nous nous rendons au fish market pour quelques crevettes, coquillages et calamars fris. Nous finissons cette semaine agitée à Sydney par une marche sur le pont de Sydney et un verre devant le mythique Opéra.

img_1049

Pour récupérer de nos nuits difficiles, nous nous rendons à l’aéroport de Sydney pour 4 heures de sommeil par terre dans le hall avant de décoller à 6h du matin pour la Nouvelle-Zélande.

Advertisements

Ce qui devait arriver arriva!

On nous avait prévenu, on n’y avait pas cru : toutes les possibilités d’hébergement pour la nuit du 30 et du 31 décembre à Sydney sont épuisées, nous nous retrouvons donc à la rue…

Heureusement, Kilian, Caro et leurs adorables collocs nous accueillent à bras ouverts : Cam partage le canapé lit du salon avec 4 autres personnes tandis que Thomas et moi installons un lit king size sur le balcon.

Arrivée à Sydney

Après un survol de l’Antarctique, 14 heures de voyage, 12 tablettes de Toblerone, 8 cocas, 4 films et 3 plateaux repas, nous atterrissons de nuit à Sydney sous une pluie battante. Bienvenue en Australie.

SONY DSC

Toutes les auberges étant complètes pour le réveillon, nous partons donc camper sur Cockatoo Island, située dans la baie de la ville. Nous apprenons sur place que le dernier ferry rejoignant l’île est à 19h. Evidemment, au moment de l’information, il est 19h25. Seul moyen pour atteindre notre camp, le water taxi, où la course coûte l’équivalent de deux nuits de camping. Nous installons la tente sous la pluie, et épuisés par le décalage horaire, nous nous couchons dès 21h.

Le lendemain, toujours sous la pluie, nous nous rendons dans la « city ». Après 4 mois de réflexion, entre côte Est et côte Ouest, nous décidons enfin de notre itinéraire : adieu Adélaïde, adieu Darwin, nous voyagerons finalement de Melbourne à Cairns. Après un burger / bière dans un pub irlandais, nous finirons la journée au musée de la Marine sur Darling Harbour.

Après une bonne nuit de 12 heures, nous nous réveillons enfin sous le soleil et décidons (enfin Camille décide, et Tom et moi acceptons) de nous rendre au zoo de la ville. Situé dans les hauteurs de Sydney, il offre une magnifique vue plongeante sur l’ensemble de la baie. Nous y croisons kangourous, diables de Tasmanie et koalas.

SONY DSC

On ne visite pas Sydney sans se rendre sur ses plages : direction Manly. Premier bain du voyage dans l’océan Pacifique. A notre surprise, l’eau y est plus fraîche qu’à Rio. Quelques verres en terrasse avec Kilian, attaquant de pointe du FC Sceaux et ami de Paul, et Caroline, française en working holidays à Sydney, terminent la journée.