Blue Mountains

Thomas enchaîne les kilomètres (2000 en deux jours) et faisons une petite halte nocturne sur une aire d’autoroute. Nous arrivons le soir à Katoomba, juste à temps pour déguster quelques saucisses au barbecue et boire des bières avec la jeunesse locale devant la finale de l’Open d’Australie Murray – Djokovic. Nous randonnons pendant deux jours dans la chaleur étouffante des Blue Mountains, ainsi nommées à cause de la brume bleue produite par la rencontre du soleil avec les fines particules émanant des eucalyptus. Nous faisons la rencontre d’un couple français pâtissier / coiffeuse et passons la soirée avec eux.

SONY DSC

SONY DSC

dsc00469

dsc00470

dsc00471

Advertisements

Great Ocean Road

Nous louons une voiture et quittons Melbourne pour rejoindre la Great Ocean Road, situé à 100km au Sud-Ouest de la ville. Route côtière de plus de 300km de long avec forêts et montagnes d’un côté et falaises déchiquetées et océan de l’autre. Camille garde d’ailleurs un très bon souvenir des nombreux virages ! Nous retiendrons de ces deux jours de trip : le levée de soleil sur les 12 apôtres (incroyables rochers qui surgissent de la mer) après 5h de sommeil dans la voiture et nos quelques excursions (balade sur une plage de crabes, instant photo avec les koalas et randonnée dans les forêts d’eucalyptus centenaires).

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Melbourne : A la rencontre de Nadal et Federer sur le ciment australien

Retour en Australie et rebelote : plus aucun lit de disponible et toujours pas de réservation. On a bien retenu la leçon de Sydney ! Système D, on arrive à trouver un lit pour Camille dans un dortoir de filles, dans lequel nous déposons tous les trois nos sacs. Il est samedi soir, nous partons arpenter les rues animées du quartier de Saint Kilda. Nous sommes invités à la table d’un macédonien aux allures de parrain. Nous dégustons bières australiennes et liqueur macédonienne jusque tard dans la soirée. Paul et Thomas passent la nuit entre le canapé du salon du dortoir et la plage.

dsc00330

dsc00331

dsc00332

Le lendemain, direction l’Open d’Australie pour une session de jour. Au programme : soleil de plomb, 40 degrés à l’ombre, pas de vent … c’est un sport que d’assister aux matchs ! On apprécie la démonstration de Berdych face à un Verdasco peu combatif et on explose de rire devant le show de Barami dans le tournoi des légendes.

SONY DSC

SONY DSC

dsc00348

dsc00349

dsc00350

dsc00351

Le soir, nous travaillons sur le projet et nous couchons avec les poules. Le lendemain, nous consacrons la journée entière pour le projet et attendons avec impatience le début de soirée : session de nuit sur le Rod Laver Arena réservée il y a plusieurs mois au Pérou. Un central comble et une belle affiche : Nadal vs Cilic. Malheureusement, Nadal est trop fort, Cilic ne pourra rien faire. En deuxième partie, nous assistons à une victoire de Kim Clijsters, future lauréate du tournoi. Ces deux jours sur l’Open d’Australie ont été une expérience incroyable. On a hâte d’assister à l’US Open : ce sera pour un autre voyage !

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

dsc00359

SONY DSC

SONY DSC

Mardi, encore une journée pour le projet. Comme récompense, Paul nous concocte une délicieuse omelette complète que nous dégustons avec un bon verre de rouge. Mercredi, il est temps de profiter un peu de Melbourne : footing sur les berges de la Yarra River et visite de la Victoria National Gallery. Le soir, nous sommes invités à dîner chez Alexia, Edhec 1999. Nous rencontrons aussi Virginie, Edhec …. Merci pour cette soirée. En rentrant, nous allons boire quelques bières dans un bar pour célébrer l’Australian Day, qui commémore le débarquement de la première flotte en Australie le 26 janvier 1788. Jeudi, nous allons déjeuner au célèbre marché Queen Victoria où nous salivons devant les étalages de poissons frais et les belles pièces de viandes. Nous achetons du poulet, du bœuf et du kangourou pour confectionner des petites brochettes pour le barbecue du soir. L’après-midi, nous buvons une bière dans le quartier animé du Fitz Roy. Le soir, barbecue sur les rives de la Yarra River et diffusion sur écran géant de la demi-finale Federer vs Djokovic.

dsc00377

dsc00378

Queenstown, la ville de l’extrême

Nous passons deux jours à Queenstown, adorable station située au bord d’un lac et réputée pour ses sports extrêmes : saut l’élastique, jet boat, chute libre et parapente..Notre budget choisira pour nous : nous partons faire de la randonnée dans les collines avoisinantes. Nous garderons de cette ville aux 8500 habitants mais au 1 million de touristes par an, une petite station chaleureuse, conviviale et qui surtout nous réconcilie avec la vie nocturne de Nouvelle-Zélande.

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Randonnées dans le Mont Cook

Pour atteindre la région du Mont Cook, nous passons par les lacs Tekapo et Pukaki. Nous admirons alors des montagnes plongeant dans des lacs aux eaux laiteuses : nous trouvons enfin les paysages néozélandais que nous nous imaginions avant notre arrivée. Rien ne semble pouvoir perturber ce calme irréel.

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Le lendemain, nous partons en randonnée dans la Tasman Valley et la Hooker Valley. Les paysages nous rappellent étrangement ceux de Patagonie : glaciers, icebergs et couleurs incroyables. Et cette fois, nous avons de la chance, le Mont Cook n’est pas dans les nuages. Pour notre dernier repas en van, nous troquons Noodles et épis de maïs pour salade de concombre et saumon fumé, acheté quelques heures plutôt dans une ferme d’élevage en bord de route.

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Pancakes et Blow Holes à Punakaiki ; Passage du col Arthur’s Pass

Ce village de la côte ouest de l’île du Sud est connu (et c’est bien là la seule raison) pour ses Pancakes, roches calcaires, qui usées par le temps, le vent et les marées, ont prit la forme de galettes superposées. Et c’est parmi ces rochers que souffle le Blow Hole, un trou d’où l’eau de mer jaillit comme un geyser sous la pression des vagues et du courant.

SONY DSC

SONY DSC

Nous souhaitons passer la nuit à Christchurch, située de l’autre côté de l’île. Nous passons donc l’après-midi à conduire à travers les Alpes néozélandaises et admirons les magnifiques paysages de cette route.

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

Arrivés en ville pour la soirée, nous retentons une aventure nocturne. C’est un nouvel échec : on ne vient décidemment pas en Nouvelle-Zélande pour faire la fête !
La journée suivante, des trombes d’eau rendent la visite de la ville pénible, nous décidons donc de reprendre la route.

SONY DSC

L’île du Sud et l’Abel Tasman Coast

Nous quittons l’île Fumante (île du Nord) et rejoignons par ferry l’île de Jade (île du Sud). Après 200km de route, nous atteignons Nelson Bay, située sur l’Abel Tasman Coast. Au programme de la journée, footing sur la plage, baignade dans les vagues et repas végétariens : salade composée le midi et notre cher maïs bouilli le soir. Nous remontons ensuite la côte de la péninsule où nous espérons trouver criques aux eaux couleurs émeraudes et plages dorées. Arrivés le soir au village de Kaiteriteri, nous trouvons un endroit paisible en bordure de route pour y passer la nuit. Le calme ne durera que quelques heures. Nous sommes réveillés par des jets de pierre sur notre cher van, de la musique metal et des crissements de pneus. Apparemment le camping sauvage n’est pas du goût des locaux. Il nous faudra plusieurs tentatives pour retrouver un endroit où dormir. Le lendemain, un peu sous le choc de la nuit passée, nous embarquons pour une petite croisière sur un bateau à moteur, à la découverte de la baie. L’endroit est effectivement magnifique et nous partageons notre après-midi entre pique-nique sur la plage, randonnée dans la forêt et baignade dans les eaux turquoises.

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC

SONY DSC